la guitare de Fredo (bis)

Publié le par cyril

Jamais à cours d'idées, et visiblement très content de la première guitare que je lui ai faite, Fred m'a demandé de lui fabriquer un autre instrument, toujours une guitare manouche, mais radicalement différente de la précédente.
Au menus cette fois: érable moucheté que j'avais acheté pour moi à l'origine, mais que ne ferait-on pas pour un ami? petite rosace en ébène, et 2 micros pour l'amplification: un micro jazz magnétique de marque Kent Armstrong, et un capteur électroacoustique Schertler caché à l'intérieur. L'objectif était avant tout de faire une guitare de scène, facile à amplifier, et polyvalente.  Mais bon, je tenais quand même à ce que ça sonne aussi en accoustique pure, on ne se refait pas.

voici le résultat:

les 2 potentiomètres sur l'éclisse contrôlent la balance des 2 micros, et le volume général. Le vernis au tampon couleur miel à les faveurs de Fredo (les mauvaises langues disent que ça ressemble au vernis aria, mais ce sont des mauvaises langues)


la tête, avec les excellentes mécaniques Schaller, avec boutons en ébène.



une autre particularité: le cordier en ébène, et le chevalet en ébène également


la rosace est aussi en ébène, avec des incrustations en nacre:


le fond en érable moucheté, je trouve que ça donne un petit air rétro que j'aime bien. En tout cas ce bois est superbe. J'ai appris récemment qu'il s'agit d'érable à sucre, et que ça sonne beaucoup plus chaud que l'érable ondé qui sonne à l'inverse très sec.


le manche en 5 parties, élégant, mais assez délicat à réaliser:


dernière particularité de cette guitare: elle est équipées d'une sortie jack, mais aussi d'une sortie xlr assymétrique. On peut voir au passage l'érable mouchheté des éclisses en gros plan.


Pour conclure, je suis vraiment content d'avoir pu, grâce à Fred, réaliser une guitare qui sorte vraiment de l'ordinaire. Le résultat est vraiment intéressant, elle est puissante, elle a un joli grain, et les micros semblent bien fonctionner. Seul patit bémol: il faudra sans doute revoir l'emplacement du capteur schertler, qui apparement sonne un peu aigrelet, mais cela fait partie des divers ajustements qu'une guitare doit immanquablement  subir dans ses premiers mois d'existence.

Publié dans la guitare de Fredo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Léon 10/11/2010 17:28



Merci pour ta réponse Cyril et Bravo pour ce cordier. Pour le moment, c'est de la curiosité mais peut-être qu'un jour, j'évoluerai vers ce type de cordier. Bonne continuation luthière. Léon



Léon 09/11/2010 23:38



Salut Cyril, est-ce toi qui a réalisé le cordier ? Merci pour ta réponse


Léon PAPIMARTHO



cyril 10/11/2010 14:52



salut Vieux Léon, comment vas-tu?


 


j'ai effectivement réalisé le cordier dans un bloc d'ébène, la partie en laiton provient tout simplement d'un cordier DB que j'ai découpé, et sur lequel j'ai vissé la partie en ébène. J'en ai
réalisé un autre en palissandre pour un copain, celui là tient grâce à un lien style violon prévu initialement pour les guitares archtop, j'ai trouvé ça chez stewart macdonald.


passe moi un  coup de téléphone si tu as bersoin de plus de précisions (mes coordonnées en page d'accueil du blog)


 


amicalement, Cyril



luc tricoire 11/05/2010 20:13



Bravo et merci pour tous les détails de fabrication. Je me suis lancé moi aussi dans la fabrication de guitares et j'ai apris plein de choses à la lecture de ce blog. Je n'ai malheureusement pas
la patience de faire des photos à chaque étape de la réalisation de mes guitares mais je trouve cela formidable de partager ainsi ses connaissances et ses expériences. Je vais faire un effort.
Encore bravo. A quand la prochaine?



Fredo 16/11/2009 23:29


Merci Cyril pour cette magnifique guitare !! Elle était, au départ, destinée à jouer en live, je l'apprécie encore plus en acoustique, quel grain !!! Chapeau l'artiste, merci l'ami !!!


Optim Guitare 20/10/2009 09:46


Joli boulot, bravo !