préparation de la touche

Publié le par cyril

La touche en ébène doit être découpée avec soin. Je prends les mesures avec précision, pour avoir le moins de retouches possible à faire par la suite. Ceux qui ont déja travaillé de l'ébène comprendront pourquoi.
Il fait beau, je travaille dans le jardin:Deux tasseaux servent de guide à la scie, ce qui permet de faire une coupe parfaitement rectiligne. Il vaut mieux avoir une trés bonne scie, ce qui est le cas de ma scie japonaise.

Voila le résultat après une petite dizaine de minutes. La chute fera un renfort de manche pour une prochaine guitare.

Les 2 faces sont poncées poncés, puis la face qui recevra les frettes est rabottée, pour lui donner une ébauche de radius:L'ébène désaffute le rabot trés rapidement, il faut garder la pierre à affuter à portée de main pendant l'opération.

Je suis un peu joueur, alors j'aime bien faire le radius "à vue d'oeil", à la calle à poncer plate. Mais ce serzit bien plus facile avec une calle à poncer concave, mais bon...La poussière d'ébène est très salissante, c'est pour ça que je préfère travailler dehors. Quand je l'avais fait dans ma cuisine, j'avais l'aspirateur à côté, et je nettoyais la table toute les 2 minutes.

Quand je suis satisfait du radius, je peux passer au frettage:
Je colle un gabarit sur la touche (diapason 670 mm, télécharger sur www.forum-lutherie.org). Le gabarit fait quelques mm de moins que la touche en largeur, ce qui permet te tracer l'extrémité des frettes avec un crayon. Il ne faut pas faire d'erreur, sous peine d'avoir une guitare fausse.

Il afaut ensuite couper les traits de scie, avec une scie japonaise de largeur adaptée aux frettes que je vais poser:Là encore, le travail doit être extrêmement précis. Normalement, j'aurais dû prévoir un systême qui empêche la scie de s'enfoncer trop profondément, mais j'ai préféré par paresse juger à l'oeil la profondeur des traits de scie, décidément j'aime prendre des risques!

Tous les traits sont faits, je pose les repères:
Sur la tranche, ce sont des ronds de nacre de 2mm de diamètre, qui viennent se loger dans des trous faits à la dremel. Ils sont collés avec de la super-glue.

Les repères sont posés, je vais ensuite passer la calle à poncer pour éliminer la nacre qui dépasse.

Idem sur le dessus de la touche, mais cette fois je perce avec la perceuse sur colonne, des trous de 6mm (remettez l'image à l'endroit, ce sera plus clair. Moi, j'ai la flemme)

Tous les repères sont posés, là aussi un petit ponçage et c'est bon. Remarquez au passage l'extension dans les aigues, côté rosace, coupée à la scie à chantourner, et affinée à la lime, puis au papier de verre (j'ai oublié de prendre des photos)

Avanr de poser les frettes, je polis la touche à l'eau au papier de verre 240, 320, 600, 1000, puis micro-mesh jusquà 8000. Le résultat est nickel. Il est pas propre mon lavabo hein? rassurez-vous, ce n'est pas là que je me brosse les dents!

Commenter cet article